Business plan : Les 5 erreurs à éviter au début du business plan

StartMyStory est un logiciel de Business Plan. Il vous permet de clarifier votre activité et de mieux convaincre l’ensemble de vos principaux interlocuteurs (banques, investisseurs, associés…). Mais il convient aussi d’éviter des erreurs classiques au moment de la rédaction de votre business plan. StartMyStory fait le focus sur toutes ces erreurs à éviter

Un Business plan prend du temps, alors prenez le temps.

Votre business plan est un élément qui doit à la fois vous convaincre (voir : à qui s’adresse votre business plan en premier), mais il s’agit surtout de convaincre les principaux partenaires qui vont vous aider à lancer votre projet. Une banque, un fond d’investissement ou encore des acteurs privés auront forcément besoin d’un business plan pour voir clair dans votre entreprise.

Aussi, avant de prendre contact et d’être pris par le temps lorsque les banques vont vous demander votre business plan, prenez le temps de le rédiger.

La rédaction du business plan nécessite du temps pour analyser le marché dans lequel vous allez évoluer, comprendre les attentes des clients potentiels, estimer les besoins financiers etc… Vous devez avoir des chiffres et des données avec des sources pour convaincre et montrer le sérieux de votre affaire. Le logiciel StartMyStory vous permet de structurer votre business plan, mais il vous faut renseigner les chiffres. Cela prend du temps, alors prenez le.

 

Votre business plan ne doit pas être idyllique

Trop souvent, le business plan est détaché de la réalité. Même si vous faites ce travail de recherche d’informations (tendance du marché, sondage de clients, besoin de financement), il se peut que vous ne preniez pas en compte les faiblesses de votre organisation et que vous sous-estimiez la concurrence qui peut exister.

Le business plan doit également démontrer que vous savez gérer les risques, notamment le risque opérationnel de votre entreprise. Ce risque est déjà très important en début d’activité puisque vous n’avez pas encore de client, et rien ne garantir le succès de votre entreprise.

Vous avez envie de pleinement réussir, ce qui est naturel, mais n’ayez pas peur de revoir vos ambitions à la baisse. En externalisant vos services, vous avez certes un coût de départ plus important, mais vous vous concentrer sur la conquête des clients, et vous allez considérablement économiser vos coûts fixes (frais de personnel par exemple) de l’entreprise.

Si vous voyez trop haut, vous n’allez pas être crédible et vous allez laisser une impression négative : en somme vous ne prenez pas conscience des charges que vous allez devoir assumer si vous recruter une équipe trop lourde et qui risque d’être un poids financier trop lourd à supporter si les résultats ne sont pas au rendez-vous.

 

Définissez les étapes clés de votre besoin de financement

Un des points qui risque de poser problème, c’est de ne pas être clair dans ses besoins financiers pour lancer votre activité. Dans vote business plan, n’ayez pas peur de mentionner l’ensemble des besoins financiers qu’il vous faut pour démarrer ou encore investir.

Définissez vos besoins de départ avec le plan de financement initial (ressources / besoins), et les besoins durables (frais de constitution de votre entreprise, besoin en fonds de roulement, investissement…).

Ensuite, détaillez votre compte de résultat prévisionnel (chiffres d’affaires / charges d’exploitation, frais de personnel…), ainsi que votre trésorerie prévisionnel. Enfin, le plan de financement sur trois ans et le point mort montreront l’évolution de votre activité et le point où celle-ci est rentable.

Mentir, dissimuler de l’information, ou tenter de cacher des risques

Un Business Plan est principalement à destination des organes de finance, mais nous avons vu que le plan d’affaires est surtout un moyen de vous convaincre dans la véracité de votre projet. Aussi, il convient de ne rien cacher afin d’avoir un discours convaincant et de porter encore plus votre projet vers la réussite.

Si vous cherchez à dissimuler une donnée ou que vous mentez sur certains chiffres, vos interlocuteurs le verront aussitôt. Vous serez alors dans une impasse et vous risquez même de ternir votre réputation auprès d’autres organismes. Ne prenez pas ce risque. Au contraire, si vous aviez envie de cacher une donnée, c’est que vous n’êtes pas sûr de votre projet. Retravaillez le ou encore, analyser par quel moyen vous pouvez lutter contre le problème que vous avez identifié et que vous ne voulez pas rendre visible. Il s’agit là d’axes d’amélioration qui ne peuvent être que bénéfiques.

Ne pas faire relire votre Business Plan par quelqu’un qui ne connait rien à votre secteur

Si StartMyStory a été créé, c’est pour vous permettre de constituer un business plan solide, cohérent, renseigné qui puisse vous aider à démarrer votre activité. Notre logiciel de business plan vous permet de prendre du recul sur votre projet et de voir celui-ci d’un point de vue plus clinique.

Toutefois, pour être rassuré et être davantage convaincu par les fondements de votre business plan, la relecture par un tiers est loin d’être une mauvaise idée. Si ce dernier ne connait rien au secteur que vous souhaitez conquérir, son regard sera d’autant plus critique et donc utile pour toutes modifications et corrections.

Toutefois, prenez garde à ne pas influencer la relecture de votre business plan. Faites en sorte de donner simplement votre plan d’affaires sans aucune consigne précise, sinon l’avis général sur la pertinence de votre document et la viabilité de votre projet d’entreprise risque d’être faussé.

Tu as aimé ?