Business plan : Quelles sont vos forces et vos faiblesses ?

Votre Business plan doit comporter une partie bien connue des Marketeurs, appelée « Analyse SWOT ». Cet outil stratégique vous permet de décrire votre positionnement, c’est-à-dire les forces et faiblesses de votre offre (ou de votre entreprise), ainsi que les menaces et opportunités liées à votre environnement. Dans cet article, nous nous intéresserons à la première partie de cette Analyse, qui concerne l’étude de vos forces et de vos faiblesses. Nous vous recommandons de rester objectif : décrivez vos forces et n’omettez pas vos faiblesses si elles sont réelles ; appuyez-vous sur des faits, et non sur des suppositions ou des intuitions.

Business plan : Quelles sont vos forces ?

Les forces comme les faiblesses se mesurent par rapport à un objectif général. Il peut se faire qu’un élément soit à la fois une force et une faiblesse. C’est tout à fait courant. Il faut simplement que vous en précisiez les raisons, dans un cas comme dans l’autre.
Voici quelques exemples d’éléments différenciateurs à indiquer dans vos forces : la proximité (si vos concurrents sont plutôt à l’étranger), la réactivité du support après-vente, la capacité d’innovation (vous avez une solide équipe R&D), la croissance de votre activité, le taux de satisfaction de vos clients, la qualité du produit, la simplicité d’utilisation… N’oubliez pas d’étayer vos dires par des annexes (synthèses d’études menées, par exemple) ou de citer vos sources.

Business plan : Quelles sont faiblesses ?

Un défaut que l’on trouve assez couramment dans les Business plans est l’absence de faiblesses ou leur minimisation. Si vous montrez que vous êtes conscient de vos faiblesses, vous crédibilisez votre projet. Par exemple :

  • En démarrant une activité, il est tout à fait naturel d’indiquer dans les faiblesses, un manque de notoriété ou une faible image de marque.
  • La taille ou l’âge de l’entreprise peuvent être également des freins lorsque les entreprises concurrentes sont solides et établies depuis longtemps.
  • L’offre produit, succincte au démarrage, peut également constituer une faiblesse (il faudra prévoir de l’enrichir assez vite, d’étendre les fonctionnalités couvertes…)
  • Le petit nombre de commerciaux ou le délai pour les rendre opérationnels peuvent freiner le développement de l’entreprise.
  • Etc.

Vous pourrez compléter cette analyse de vos forces et faiblesses par des recommandations marketing : comment consolider et valoriser vos forces ? Et quelles actions mettre en place pour sécuriser vos faiblesses, les réduire ou même les supprimer, si cela est possible ? Pour finaliser votre Analyse SWOT, l’étude de vos forces et faiblesses doit ensuite être complétée par l’analyse des menaces et opportunités liées à l’environnement extérieur.

Tu as aimé ?