Olivier Aizac, créateur de « Le Bon Coin »

Internet permet de rendre possible tous les rêves. Olivier Aizac, créateur du site Leboncoin.fr, l’a vite compris. Après avoir tout fait, il propose de tout dans ses petites annonces gratuites d’occasion. L’essentiel est de saisir sa chance.

Une idée simple mène au succès

Répondre à un besoin primaire marche encore. Olivier Aizac a commencé son business autour d’une idée simple : la bonne affaire est au coin de la rue ! Basé à Paris, il rapproche tous les Français qui veulent se débarrasser d’objets, ou proposent un service, avec ceux qui recherchent ce bien ou ce service.

Aujourd’hui, son site Internet est le deuxième mot clé le plus recherché sur la version française de Google après Facebook. Autour de vous, tout le monde connait le site. Être patron à 40 ans, ce n’est pas toujours facile. Le Breton réfugié à Paris a su s’entourer et déléguer : c’est un des succès de l’entreprise de la bulle Internet.

Une formation solide

Olivier Aizac a fait l’Essec. Il avait ensuite besoin de découvrir un nouveau territoire : l’Asie. Un départ pour Shanghai où tout se passe en vue de faire de la coopération militaire lui permet de prendre aujourd’hui du recul pour bien réussir son business plan. Tout n’a pas été facile pour ce jeune entrepreneur.

Il a travaillé sur de nombreux projets, des nuits entières, avant de tomber sur une équipe scandinave, le groupe Schibsted, qui proposait ce projet de petites annonces de proximité, Blocked.se. La mayonnaise prend vite depuis 2006, date de la création. De quinze salariés en 2010, il passe à 250 collaborateurs en 2014. Aujourd’hui, sa plateforme est même un must pour chercher un emploi de proximité.

Les annonces sont gratuites, le site est financé par les recettes publicitaires grâce à sa fabuleuse audience. La réussite du projet tient également au nom qui colle parfaitement à l’approche hyper locale du service rendu.

Tu as aimé ?