Accueil » Le blog du business plan » Trucs et astuces » Business plan : Les 5 erreurs du business plan – La suite

Business plan : Les 5 erreurs du business plan – La suite

20 janvier 2017

pas de commentaire

Poursuivons notre tour d’horizon des 5 erreurs que vous pourriez faire dans la création de votre Business Plan. C’est un document indispensable pour démarrer votre nouvelle activité : autant y accorder du temps et avoir les bons réflexes, ce que souhaite faire notre logiciel de business plan Start My Story. Retrouvez notre article sur les deux premières erreurs à éviter dans votre business plan.

Définissez les étapes clés de votre besoin de financement

Un des points qui risque de poser problème, c’est de ne pas être clair dans ses besoins financiers pour lancer votre activité. Dans vote business plan, n’ayez pas peur de mentionner l’ensemble des besoins financiers qu’il vous faut pour démarrer ou encore investir.

Définissez vos besoins de départ avec le plan de financement initial (ressources / besoins), et les besoins durables (frais de constitution de votre entreprise, besoin en fonds de roulement, investissement…).

Ensuite, détaillez votre compte de résultat prévisionnel (chiffres d’affaires / charges d’exploitation, frais de personnel…), ainsi que votre trésorerie prévisionnel. Enfin, le plan de financement sur trois ans et le point mort montreront l’évolution de votre activité et le point où celle-ci est rentable.

Mentir, dissimuler de l’information, ou tenter de cacher des risques

Un Business Plan est principalement à destination des organes de finance, mais nous avons vu que le plan d’affaires est surtout un moyen de vous convaincre dans la véracité de votre projet. Aussi, il convient de ne rien cacher afin d’avoir un discours convaincant et de porter encore plus votre projet vers la réussite.

Si vous cherchez à dissimuler une donnée ou que vous mentez sur certains chiffres, vos interlocuteurs le verront aussitôt. Vous serez alors dans une impasse et vous risquez même de ternir votre réputation auprès d’autres organismes. Ne prenez pas ce risque. Au contraire, si vous aviez envie de cacher une donnée, c’est que vous n’êtes pas sûr de votre projet. Retravaillez le ou encore, analyser par quel moyen vous pouvez lutter contre le problème que vous avez identifié et que vous ne voulez pas rendre visible. Il s’agit là d’axes d’amélioration qui ne peuvent être que bénéfiques.

Ne pas faire relire votre business plan par quelqu’un qui ne connait rien à votre secteur

Si Start My Story a été créé, c’est pour vous permettre de constituer un business plan solide, cohérent, renseigné qui puisse vous aider à démarrer votre activité. Notre logiciel de business plan vous permet de prendre du recul sur votre projet et de voir celui-ci d’un point de vue plus clinique.

Toutefois, pour être rassuré et être davantage convaincu par les fondements de votre business plan, la relecture par un tiers est loin d’être une mauvaise idée. Si ce dernier ne connait rien au secteur que vous souhaitez conquérir, son regard sera d’autant plus critique et donc utile pour toutes modifications et corrections.

Toutefois, prenez garde à ne pas influencer la relecture de votre business plan. Faites en sorte de donner simplement votre plan d’affaires sans aucune consigne précise, sinon l’avis général sur la pertinence de votre document et la viabilité de votre projet d’entreprise risque d’être faussé.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *